Funérailles religieuses ou laïques ?


Face au décès de quelqu’un qui nous est proche, qu’il soit de la famille, ou que nous accompagnions ses amis qui vivaient à la rue avec lui, nous pouvons être démunis pour préparer un hommage, une célébration autour de son départ, de sa mort.

  • si le défunt ou sa famille ont des convictions religieuses, il va de soi qu’il s’agit de les respecter au mieux. Les rites de différentes traditions accompagneront au mieux le deuil. Les célébrants vous écouteront souvent pour adapter les rites à cette personne particulière qui est décédée.

-* Parfois la personne décédée n’avait pas de religion, ou n’en avait jamais parlé à l’entourage. Il est approprié de respecter à la fois une neutralité, mais aussi le besoin humain de rite de passage autour de la mort.

voici quelques pistes qui peuvent être utiles

    • 1. Faire mémoire du défunt. Dire ce qu’on sait de lui, ce qu’on veut en dire. les amis, la famille, les membres associatifs, peuvent prendre la parole et témoigner. Cette personne était unique, a laissé une trace unique que nous voulons honorer.
    • 2. Cette personne appartenait à une communauté humaine, culturelle. on peut choisir une musique qu’il aimait, évoquer un parti, un club, un livre… il s’agit de faire appel à un élément culturel qui relie celui qui part à cette grande communauté humaine à laquelle il appartient, dont il a reçu, et à qui il a donné.
    • 3. Un geste : déposer quelque chose. ce peut être une fleur ou une pelletée de terre, mais aussi un magazine, une peinture, un vêtement, une pierre, une bougie… tout ce qui semblera "juste"…
    • 4. Se retrouver autour d’un verre ou de nourriture. Il est mort et va rejoindre le grand groupe de ceux qui nous ont précédé et habitent nos coeurs et nos mémoires. et nous, nous sommes vivants, nous mangeons et buvons, nous parlons et rions. Cela fait partie du rite… C’est être fidèle à celui ou celle qui nous a quittés.

_

Petite bibliographie non exhaustive

    • "Rites de mort Pour la paix des Vivants" Louis-Vincent Thomas (Fayard réédition 2007)
    • "Raconte moi la mort" Claire d’Hennezel (Editions du Rocher)
    • "Devant la Mort, textes non bibliques" (Editions de l’atelier)
    • "Passer la Mort, textes non bibliques" (Editions de l’atelier)
    • "Mots d’adieu, paroles pour une célébration" (Bayard)

    • - 

Commentaires

Logo de Cécile. Collectif les Morts de la Rue
mercredi 12 mars 2014 à 11h59, par  Cécile. Collectif les Morts de la Rue

Merci beaucoup Bernard pour ce renseignement et pour votre engagement. En général nous prévenons, quand nous le pouvons, l’entourage de la personne. Quand quelqu’un était connu d’un lieu de culte ou que son entourage connaissait sa religion nous faisons tout notre possible pour que ce soit respecté. Mais si nous ignorons ses convictions, nous garantissons une neutralité respectueuse.

Logo de Bernard Raphanel
mercredi 12 mars 2014 à 11h02, par  Bernard Raphanel

Bonjour, je vous signale à toutes fins utiles que l’homme qui a été retrouvé dans un fossé le long de la RD 25 à Sainte Maxime (Var) se prénommait Jacek, et que la communauté paroissiale lui a rendu hommage à l’occasion d’une messe. Le corps ayant été rapatrié en Pologne, des obsèques n’ont pu être organisées. Il est utile que les paroisses soient contactées lors de la découverte des corps, car elles peuvent offrir une messe, c’est la moindre des choses. Merci pour votre engagement. Bien cordialement.

Logo de Cécile. Collectif les Morts de la Rue
lundi 9 mai 2011 à 22h46, par  Cécile. Collectif les Morts de la Rue

bonjour,
cet article est écrit pour servir. N’hésitez pas à nous suggérer les améliorations ou commentaires qui permettraient de l’améliorer. Nous sommes également à votre disposition si nous pouvions vous être utiles.

Cécile pour le collectif les Morts de la Rue.

Agenda

<<

2014

>>

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123